Le blog de Marie

« Aucun homme n’est une île, un tout, complet en soi
Tout homme est un fragment du continent
Une partie de l’ensemble
Si la mer emporte une motte de terre
L’Europe en est amoindrie
Comme si les flots avaient emporté un promontoire
Le manoir de tes amis ou le tien
La mort de tout homme me diminue
Parce que j’appartiens au genre humain
Aussi n’envoie jamais demander pour qui sonne le glas :
C’est pour toi qu’il sonne »

John Donne (1572-1631) ce poète britannique fondateur du groupe des des poètes métaphysiques signe en 1624 ce texte magnifique, étonnamment d'actualité (Devotions upon Emergent Occasions ) Tous les êtres humains d'où qu'ils viennent sont intimement reliés.